Qu’est-ce qu’un Pod ?

Le Pod a révolutionné le monde de la vape. Pour bien comprendre ce qu’est un Pod, revenons sur la logique qui a poussé les fabricants de cigarette électronique à imaginer autre chose. Aux débuts de la vape, les fabricants cherchaient à concevoir des modèles assez discrets de cigarettes électroniques, avec un design similaire à celui de la cigarette classique. Très vite, les vapers ont eu ce besoin de perfectionner leur vape et de la personnaliser. Des progrès techniques, des réglages sont apparues sur les boxs et cela a permis de créer des profils de vapoteurs. Plus les progrès technologiques avançaient, plus les boxs étaient imposantes dû aux batteries de plus en plus grosses pour une meilleure autonomie. Les experts aimaient montrer leur dernière acquisition, leurs cigarettes électroniques ultras performantes.

Aujourd’hui, on peut voir que cette tendance a changée. Une partie des vapers veulent de nouveau quelque chose de plus discret, de facilement transportable tout en restant performant niveau autonomie, airflow, et résistance. Il faut s’adapter. C’est pourquoi les fabricants de cigarette électronique ont répondu à ce besoin, en créant le Pod. Des modèles ont fleuri un peu partout dans la vaposphère.

Le Pod répond également aux besoins des vapoteurs débutants. Le Pod doit être simple à utiliser et discret.

A ces débuts, le Pod favorisait un tirage serré et permettait de retrouver cette sensation dans la gorge lorsque l’on fume une cigarette classique : le Hit. Il est d’une aide précieuse en temps de sevrage tabagique. Le Pod permet de commencer une vaping experience en douceur et de manière efficace.

Qu’est-ce que le Pod a dans le ventre ?
Les cartouches scellées ou rechargeables

La différence majeure avec une cigarette électronique classique est le réservoir. Il est jetable. On appelle ça : une cartouche. Deux possibilités avec cette différenciation : soit la cartouche est tout-en-un. On y retrouve la résistance, le e-liquide pré-rempli. Une fois la cartouche vide, on la remplace intégralement par une autre. C’est ce qu’on appelle les cartouches scellées. Nous sommes donc limités en termes de choix au niveau des Juices.

Soit une cartouche composée d’une résistance intégrée mais c’est à nous de remplir la cartouche avec un eliquide de notre choix et dans ces cas-là, la cartouche se remplace uniquement lorsque la résistance est en fin de vie. La cartouche est donc rechargeable.

Attention à la batterie de votre Pod

Si vous avez un grand besoin d’autonomie pour votre vape quotidienne, mais que vous souhaitez rester sur quelque chose de discret, il existe des pods qui atteignent les 1500 mAh. Si cela n’est pas suffisant, la solution est de posséder deux pods. Pendant que vous utilisez l’un, l’autre recharge. Et si à cela s’ajoute un besoin de réglage pour obtenir une vape totalement personnalisée, il faudra se diriger vers une box classique.

Pour les fumeurs modérés et occasionnels, vous l’aurez compris ce petit objet sera votre meilleur allié.

L’aspiration

Rien de plus simple que de vapoter sur un Pod Mod. En effet, deux possibilités s’offrent à vous, soit l’allumage classique, vous appuyez 5 fois sur le bouton d’allumage. Il vous suffira d’aspirer au sommet du Pod. 

Soit, d’autres modèles proposent directement de porter le Pod à la bouche, d’aspirer et le tour est joué. Pas besoin de bouton d’allumage. Un capteur est à l’origine de la production de chaleur, il détecte l’aspiration, il fait chauffer la résistance jusqu’à la fin de votre aspiration. Les Pods favorisent les MTL soit les inhalations indirectes et ils ne sont pas destinés au cloud chasing, c’est-à-dire à la grosse production de vape. Le Pod reste assez limité dans ce domaine et c’est voulu, puisqu’en choisissant un Pod, on privilégie les saveurs et la diffusion de nicotine, ce qui permet de vaper moins.

Les e-liquides et les Pods

Comme nous l’avons vu plus haut, le pod ne favorise pas la vape aérienne. Il faut donc associer le Pod avec un e-liquide qui a un taux de glycérine végétale inférieur ou égal à 50%. C’est la Glycérine végétale qui permet la production de bons gros nuages. Elle est visqueuse et épaisse. Le Pod n’est pas en capacité d’en recevoir en forte quantité. Le taux de nicotine quant à lui est complètement libre puisque le Pod est souvent choisi pour mieux apprécier les sels de nicotine. De 0 à 20 mg, le pod saura accepter vos différents dosages. La résistance de 1.0 ohm favorise le tirage serré et comble ce besoin de nicotine. Par contre, le Pod a tendance à atténuer la sensation de Hit dans la gorge. Si cela n’est pas suffisant, il vous suffira d’augmenter votre taux de nicotine. Enfin, le Pod a une faible consommation de e-liquides. Vous risquez d’être surpris par le niveau du Juice dans la cartouche, quand vous avez fini d’utiliser votre pod.  

Autre avantage à citer

S’il y a bien quelque chose que le vapoteur déteste dans la vape, c’est lorsque sa e-cigarette fuit… Le Pod élimine ce moment désagréable. Grâce à ses cartouches, ce problème n’existe plus et on ne peut que s’en réjouir.

Tous Types de vapoteurs

Le Pod peut s’avérer bien utile pour tout type de vapoteur. Chacun peut y trouver son compte. En général, le débutant va chercher à trouver la meilleure cigarette pour arrêter de fumer et en se renseignant un peu, il va vite découvrir cette option. Il peut aider l’ancien fumeur dans sa progression personnelle anti-tabac, en limitant sa consommation et en optant pour le Pod. Cette mini box-mod est aussi attirante par sa simplicité d’utilisation comme nous avons pu le voir et par sa taille. Ce sont ces deux critères qui réunissent l’ensemble des vapoteurs, puisque les experts quant à eux, vont adopter le Pod comme cigarette électronique d’appoint ou lorsqu'ils sont en déplacement. Il se faufile dans la poche en soirée, en concert, en vadrouille. Le plus important est de prendre du plaisir à vapoter son pod pour oublier ses vieux démons ou pour se rendre compte de sa praticité face à la grosse box habituelle que l’on aura laissé à la maison.