Cigarette électronique : Histoire et Invention

La cigarette électronique est née il y a une centaine d’années... Et oui, la cigarette électronique est déjà une relique ! Les prémisses n’ont pas été très convaincants. Mais l’histoire mérite d’être racontée et valorisée.

Les débuts de la cigarette électronique

Avant l’apparition d’une alternative efficace telle que nous la connaissons aujourd’hui, il y a eu des chercheurs inventifs qui ont participé à bâtir l’histoire de l’e-cigarette. Commençons avec Henry Ferré, un pharmacien qui a créé, en 1903, un inhalateur destiné à produire de la vapeur, similaire à notre vape actuelle. Cependant, les produits utilisés n’étaient pas les mêmes donc impossible d’être certain qu’il s’agissait d’un outil pouvant s’inscrire dans une logique de réduction des risques. Son matériel, bien qu’innovant, n’a finalement pas rencontré le succès escompté. Surtout qu’il n’envisageait même pas de l’utiliser comme un substitut : les dangers du tabac n’étant pas encore reconnus à l’époque.

Et si l’inhalation de produits médicaux pouvait se faire grâce à une petite machine à vapeur qui permettrait d’apaiser les douleurs des patients ? C’est la réflexion qu’a eue Monsieur Joseph Robinson et qu’il a concrétisée en 1927. Toujours aucune connexion avec un éventuel sevrage tabagique. Mais on s’en rapproche. Cela ne vous évoque rien ? La vape pour consommer du CBD, c’est un peu le même principe non ?

En 1965, c’est Herbert A. Gilbert qui décidera enfin de perfectionner cet outil pour en faire un véritable substitut. Son Smokeless non-tabacco cigarette n’est ni plus ni moins que l'ancêtre de notre cigarette électronique. Le fonctionnement était presque identique à ce que nous connaissons actuellement. On retrouvait une batterie, un liquide chauffé par une résistance, mais il n’y avait pas de vapeur. L’air expirée passait à travers une cartouche aromatisée et contenait la vapeur qui restait prisonnière à l’intérieur. Malheureusement Monsieur Gilbert n’a jamais eu la reconnaissance tant méritée malgré le brevet déposé et intitulé : « une cigarette sans fumée ne contenant pas de tabac ».  Les problématiques liées à la cigarette n’étaient pas encore assez pointées du doigt. La technologie et l’innovation effrayaient le public et cela coûtait excessivement cher à produire.

L’Histoire connue de la cigarette électronique

Enfin, voici l’histoire de la première cigarette électronique reconnue en tant que telle par le grand public. Ce serait dans un rêve - oui un rêve ! - que la cigarette électronique est apparue à Hon Lik, un pharmacien chinois. Décidément, le milieu médical y est pour beaucoup. Voici ce qu’a déclaré Monsieur Hon Lik : L’idée de la cigarette électronique m’est venue dans un rêve. J’avais de la toux et une respiration sifflante et dans mon rêve, j’imaginais que je me noyais, jusqu’à ce que soudain les eaux autour de moi se sont levées dans un brouillard coloré remplis de belles choses”. Suite au décès de son père d’un cancer du poumon 3 années plus tard, il se lança dans l’invention d’une première cigarette électronique reconnue. United State Patent Office s’est associé à lui pour faire déposer un brevet.

L’invention en elle-même

Si nous devions revenir sur l’invention de Hon Lik, on constaterait que les éléments de base sont les mêmes qu’aujourd’hui : une batterie intégrée ou des accus participent à chauffer une résistance. Cette résistance logée dans le clearomiseur chauffe un mélange de glycérine végétale et de propylène glycol ce qui produit de la vapeur. Cette vapeur émane du drip-tip, (du sommet de la cigarette) que l’on peut aisément changer pour personnaliser au mieux sa vape. D’ailleurs aujourd’hui, la cigarette électronique est entièrement personnalisable (puissance, autonomie, vaporisation, dosage de nicotine …). L’ensemble de la communauté des vapoteurs ne peut que trouver son bonheur, petit, moyen, gros, fumeur. C’est ce qui fait la force de la vape. L’invention de Hon Lik a de beaux jours devant elle !