La cigarette électronique d’occasion

Ameublements, vêtements et technologies, le marché de l’occasion prend de l’ampleur depuis quelques années déjà. Cela est même devenu une véritable tendance. La récup’ est à la mode. Bien évidemment, il n’a pas fallu très longtemps pour que ce concept et ces nouvelles habitudes de consommation touchent le marché de la vape !

Le marché de la cigarette électronique se renouvelle perpétuellement. Les avancées technologiques ne cessent de progresser. Une véritable compétition s’est créée entre les différents fabricants. Ils envahissent le marché de nouveautés en répondant le plus rapidement possible aux demandes des consommateurs. Les consommateurs sont avides de ces nouveautés et n’hésitent pas à acheter et à tester la dernière box ou le dernier pod de leur marque préférée, en délaissant leur ancien matériel. Dans une prise de conscience collective et face aux nouvelles préoccupations plus éthiques, le marché de la vape se tourne vers des démarches écologiques et responsables. C’est ainsi que nous voyons fleurir des plateformes destinées à la vape de seconde main. Alors quels sont les réels avantages à acheter des produits d’occasion dans la vape ? À qui s’adresse ce nouveau marché ? À quoi doit-on faire attention avant d’essayer des cigarettes électroniques d’occasion ?

La vape de seconde main, cela existe et c’est moins cher

En tant qu’acheteur
Le fait d’acheter une cigarette électronique de seconde main permet de faire de réelles économies et de dénicher des bonnes affaires. Le prix peut être divisé par deux ou même bien davantage par rapport au prix d’origine. Acheter seconde main prend plus de temps que d’acheter sur un site e-commerce classique par exemple, puisqu’il faut chiner ce que l’on souhaite, à un prix raisonnable et en bon état. Du coup, nous prenons le temps de la réflexion lors de nos recherches. Acheter ne veut plus simplement dire consommer de la nouveauté. Finalement, nous réduisons au maximum les achats compulsifs et cela se ressent dans le porte monnaie.

En tant que vendeur
Du côté du vendeur, penser seconde main, c’est vider ses tiroirs et ressortir sa cigarette électronique d’antan, afin d’éviter de la jeter. Elle est peut-être trop obsolète à nos yeux, mais pour quelqu’un d’autre, il se peut qu’elle soit un véritable bijou. Votre set-up pourrait avoir une seconde vie. Lorsque l’on franchit le pas et qu’on décide de vendre, cela permet également de se rendre compte qu’il faut prendre soin de son matériel pour avoir une chance de le revendre à un bon prix. La concrétisation d’une vente permet de gagner de l’argent sur quelque chose que l’on considérait comme un déchet et développe un sentiment de fierté, celui d’avoir réussi sa vente.

La seconde main chez les collectionneurs et les passionnés de vape

Clearomiseurs, atomiseurs, box : vos reliques que vous jugez trop vieilles et dépassées, d’autres les voient comme des objets de collection ou comme de véritables nouvelles expériences. En effet, vous permettez à des passionnés d’accroître leur savoir sur la manière de ressentir la vape d’un matériel à un autre, ou de pouvoir se faire une idée sur la qualité d’une marque plutôt qu’une autre etc. Avec un budget qui n’aurait servi qu’à acheter un seul nouveau produit habituellement, le convaincu de la seconde main peut s’en procurer plusieurs et tester des produits qu’il n’aurait peut-être pas pu s’acheter en temps normal. Pour aller plus loin, les cigarettes électroniques abîmées ou non fonctionnelles peuvent être de véritables aubaines pour certains. Ils y voient ici un challenge pour trouver le moyen de les réparer.
Autre point, à l’heure actuelle, des cigarettes électroniques ou tout autre type de matériel ont complètement disparu de la vente. Or, des collectionneurs ou des passionnés ne demanderaient qu’à les racheter. Enfin, la vape d’occasion incite à l’échange entre vapers, accroît le côté humain de ce domaine et permet aussi de perfectionner ses connaissances sur le monde de la vape. Vous pouvez par exemple trouver des cigarettes électroniques d'occasions sur Secondevape.fr

A quoi faire attention en achetant d’occasion dans la vape ?

En tant qu’acheteur
Tout d’abord, il faut pouvoir visualiser son futur achat. Ne pas hésiter à demander plusieurs photos sous des angles différents. Cela permettra de se rendre compte ou non d’une éventuelle griffure sur les écrans LED du pod ou de la cigarette électronique en question par exemple, ou d'éventuels coups etc. Naturellement, qui dit matériel de vape d’occasion, dit vécu. Il est tout à fait possible que la cigarette électronique par exemple soit en parfait état de marche même avec une griffure. Tout dépend de son niveau d’exigence. Ensuite, demander à la personne si elle ne possède pas une facture datée du matériel. Demander aussi si le matériel a beaucoup été utilisé ou non.

Lors d’un achat ou d’une vente d’occasion, ne pas hésiter à créer du lien entre l’acheteur et le vendeur. Ainsi, une relation de confiance et un échange, qui peut s’avérer enrichissant, s'installera. Cela peut permettre de déceler les arnaques plus facilement. Utiliser des plateformes sécurisées au niveau du paiement et de l’envoi avec une garantie acheteur/vendeur est plus rassurant. Enfin, être agréable et tolérant au niveau du délai de livraison. Le vendeur peut évaluer facilement la relation et la transaction et la soumettre aux yeux de tous.

En tant que vendeur
Dans un premier temps, il faut penser à nettoyer au maximum le matériel que l’on veut vendre. Que ce soit un clearomiseur, un atomiseur, un drip tip... tout doit être irréprochable au niveau de la propreté. Penser à enlever la résistance, mesh, coton usagé, si il y en a. Le but étant de soigner au maximum l’apparence de votre objet pour pouvoir obtenir un visuel produit impeccable et ainsi attirer un maximum de clients potentiels.

Être le plus précis possible dans le descriptif de votre annonce. Comment l’appareil fonctionne, avec quoi. Quelles sont ses caractéristiques ? Mettre en avant les caractéristiques les plus avantageuses, celles qui donneront envie d’acheter ce produit. Il est important de préciser dans l’annonce, s’il manque quelque chose à l’utilisation de la cigarette électronique. Si l’acheteur devra par exemple acheter à côté des accus, ou des résistances spécifiques au produit qui ne sont pas fournis dans votre colis.

Comme pour le profil acheteur, il faut privilégier une plateforme sécurisante et qui possède une garantie vendeur dans le cas où le colis se perd par exemple. L’idéal, ce sont les plateformes qui permettent à l’acheteur de régler directement sur la plateforme. Ainsi, il n’y a pas de problème de transmission d’argent, que ce soit avec le fait de devoir envoyer son RIB ou encore de l’espèce.
Éviter de prendre trop de temps pour envoyer votre matériel. L’acheteur est dans tous les cas impatient de recevoir son colis. Il peut évaluer votre réactivité. Enfin, il faut penser à prendre des photos du colis que l’on envoie. Parfois, le transport peut endommager celui-ci et causer des dégâts sur le contenu du colis. Ainsi, grâce aux photos, la relation vendeur-acheteur ne sera pas, elle, endommagée. Il est important de rassurer et de montrer sa bonne foi du début jusqu’à la fin d’une vente. L’acheteur peut très bien renouveler l’expérience chez le même vendeur. En plus de ça, les plateformes de mises en relation de ce type incitent à donner des avis sur la qualité de la transaction (conforme au descriptif, qualité de l’échange, rapidité du vendeur…)

Conclusion

Consommer d’occasion dans la vape, c’est apprendre à faire confiance en l’humain, à multiplier les expériences de vape plus aisément, à faire des économies et à consommer mieux.